jeudi 30 octobre 2014

n°079
Le Dictateur (1940)
Charlie Chaplin



Cliquez pour voir la bande-annonce du film
kART d'identité

Oeuvre : Le Dictateur
Artiste : Charlie Chaplin  
Année : 1940
Durée : 2:06 min
Genre : Comédie burlesque
Technique : Film parlant tourné en 35mm, en noir et blanc
Epoque : Contemporaine



En savoir +
Charlie Chaplin, de son vrai nom Charles Spencer Chaplin, est un célèbre acteur anglais, né à Londres en 1889 et mort en 1977. A la fois acteur, réalisateur, producteur, scénariste et compositeur de musique, il débute sa carrière d’acteur en 1907.
Il imagine le personnage de Charlot, un vagabond sentimental et maladroit.
Il s’agit de films burlesques, proches du mime ou de la clownerie, car le cinéma parlant n’apparaît qu’en 1927. Chaplin est l’un des acteurs les plus connus et créatifs du cinéma muet.

En 1938, nous sommes à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. L’Allemagne est gouvernée par le dictateur nazi Adolf Hitler. C’est un dictateur antisémite, c'est-à-dire qu’il éprouve de la haine à l‘égard des Juifs.
Chaplin veut faire un film sur Hitler. Malgré les nombreuses critiques et les hésitations des producteurs américains, il commence à écrire son scénario. Le tournage commence en septembre 1939 et le film sort en 1940. C’est le premier film qui s’oppose ouvertement à Hitler.

Quelques affiches du film :

Le synopsis (l’histoire) du Dictateur est celui-ci : À la fin de la guerre de 1914-1918, en combattant pour son pays, la Tomania, un simple soldat sauve un officier blessé. Blessé à son tour, il devient amnésique et passe de longues années à l’hôpital.
Lorsqu’il revient dans le ghetto juif où il est barbier, la vie a bien changé : ses voisins subissent de nombreuses brimades de la part du dictateur de Tomania, Hynkel. Celui-ci, sosie du barbier, mène une politique de discrimination antisémite. Lors d’une rafle, alors que la Tomania envahit l’Osterlich, Hynkel et le barbier juif sont confondus. Ce dernier est contraint d’improviser un discours radiodiffusé.

Dans le Dictateur, Charlie Chaplin dénonce la dictature d’Hitler par une comédie burlesque.
- Il ridiculise la personnalité autoritaire et la mégalomanie d’Hitler/Hynkel
- Il dénonce l’antisémitisme et la brutalité de la dictature nazie grâce à la parodie.


 - Dans le très célèbre discours final, le barbier (et Chaplin lui-même) défend la liberté de tous les humains, et prône la tolérance, la démocratie et la paix.

Le Dictateur est  un film en noir et blanc, réalisé dans des décors de studios, avec un éclairage totalement artificiel. Le réalisateur éclaire ses personnages selon ce qu’il veut nous faire percevoir.
Par exemple pour le discours d’Hynkel, l’éclairage est violent, les contrastes sont marqués dans le noir et le blanc ; dans le discours final, celui du barbier, l’éclairage est plus doux, comme un coucher ou lever de soleil.
Chaplin signe avec « Le dictateur » son premier film parlant, il utilise cette nouvelle technique pour parodier  avec le son, les discours d’Hitler (il reprend son phrasé, son rythme et ses gestes ainsi que ses grandes envolées lyriques), mais il ne renonce pas à ses talents de mime et d’acteur venu du cinéma muet : situations comiques et gags visuels s’enchaînent dans le film.

Le gouvernement allemand a protesté officiellement contre la réalisation du film. Pour Hitler, ce film est une provocation qui signifie que les Américains veulent entrer en guerre avec l’Allemagne. Hitler fit interdire le film en Allemagne, mais il s’en procura une copie qu’il se fit projeter en privé à deux reprises. Chaplin, quand il apprit la nouvelle, dit qu'il donnerait n'importe quoi pour savoir ce qu'en avait pensé Hitler.
Le film fut également censuré en Espagne (jusqu’en 1975), en Allemagne (jusqu’en 1958), en France et en Irlande.

Ce film hautement comique contribua à mobiliser l’opinion publique américaine contre Hitler. Dans le monde libre, « Le Dictateur » fut un grand succès populaire, notamment en Angleterre.

Quelques scènes du film :
La scène du discours de Hynkel
La scène du barbier et les troupes de la mort
La scène de la danse du globe
Le discours final


Télécharger et imprimez la fiche repère :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire