mercredi 12 novembre 2014

n°091
La Laitière (1658)
Johannes Vermeer



Cliquez sur l'image pour l'agrandir
kART d'identité

Oeuvre : La Laitière
Artiste : Johannes Vermeer 
Année : 1658
Technique : Huile sur toile
Epoque : Temps Modernes
Mouvement : Baroque
Lieu : Rijksmuseum (Amsterdam)


En savoir +
Non, il ne s’agit pas l’emballage d’un yaourt à la vanille mais bel et bien d’un tableau : La Laitière de Johannes Vermeer.

Le tableau nous montre l’intérieur simple et dépouillé d’une maison du XVIIe siècle. Une jeune femme est concentrée et verse le lait d’un pichet dans un bol. Le fait qu’elle soit si attentive apporte à la scène une grande tranquillité. Le temps semble suspendu comme le montre le lait qui coule lentement, en petit filet, vers le bol.
Autour d’elle, de nombreux objets sont repartis : panier et lampe accrochés au mur, chauffe-pieds en bois posé au sol, corbeille de pain sur la table. En bas à droite, on peut remarquer juste derrière le chauffe-pieds, les plinthes en tuiles de Delft. A l’époque, elles étaient fabriquées en porcelaine et sur le tableau, elles représentent Cupidon, le dieu de l’amour.

Dans cette toile, Johannes Vermeer donne de l’importance à une simple scène domestique en observant simplement la vie quotidienne de son époque. Peintre méticuleux, il a peint chaque détail avec une grande attention. On le voit par exemple par ce clou dans le mur au-dessus de la tête de la laitière ou par les tâches sur la chaux. Cela donne un grand réalisme à la scène.
Vermeer est un peintre qui travaillait avec une grande lenteur. La miche de pain que nous voyons est très réaliste. Il a fallu un nombre infini de coups de pinceaux pour qu’elle soit si proche de la réalité.

Vermeer peignait des scènes de genre, c'est-à-dire qu’il mettait en scène des hommes et des femmes et racontait leurs histoires. Il était aussi un grand maître de l’ombre et de la lumière, (le contraste clair/obscur) comme cette lumière qui tombe sur la jeune femme. Elle met en valeur ses avant-bras pâles dont les lignes nous ramènent vers le lait qui coule, tout comme son regard. De même, le jaune du corsage et le bleu du tablier sont marqués par la brillance de cette lumière venant de la fenêtre.

Le tableau n’est pas vraiment un portrait, pourtant le personnage y tient une grande place. Certains spécialistes pensent que la jeune femme serait un personnage réel : Tanneke Everpoel, servante de la famille Vermeer. Elle a donc sans doute servi de modèle.

Le tableau est de devenu très populaire en France grâce à la marque de laitages du même nom qui en 1979 s’est appropriée l’œuvre pour vendre l’image de qualité « fait-maison » de ses produits.




Télécharger et imprimez la fiche repère :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire